FAQ

Recherche sur les intolérances alimentaires, les intolérances nutritionnelles avec la méthode BioMetaTest.
Dotés d’un brevet unique au monde, les laboratoires Daphne Lab développent depuis plus de 15 ans un système de bio-spectrophotométrie d’échantillons de tissus humains et vétérinaires pour l’analyse de pourcentages complexes d’intolérances alimentaires dites biophysiques, appelées intolérances nutritionnelles.

Quelle est la différence entre intolérance et allergie ?
L’allergie est une maladie qui implique le système immunitaire et peut être étudiée avec des tests spécifiques tels que le test RAST, le test Pric, le test de provocation, le test immunoglobuline, le test Cito, et toutes ces catégories de tests qui prennent en compte les lignes biologiques et fonctionnelles d’une réaction immunitaire à un aliment. L’intolérance alimentaire, quant à elle, est basée sur des méthodes qui étudient les réactions du système métabolique. Les tests sont le Vegatest, la bioénergétique de Voll, le test kinésiologique, et le BioMetaTest.

Qu’est-ce que l’intolérance nutritionnelle ?
Il s’agit d’une catégorie distincte de la classe d’intolérances qui se fonde concrètement sur les spécifications organoleptiques de l’aliment en référence à la façon dont l’aliment, entrant dans le métabolisme, intervient dans le mécanisme bioénergétique du sujet. C’est pourquoi il est évident de trouver des cas qui peuvent paraître paradoxaux, tels que l’intolérance aux amandes mais pas à la liqueur d’amande, l’intolérance aux levures mais pas au pain de seigle contenant des levures. Dans ce cas, nous observons les propriétés individuelles d’un aliment complexe dans son ensemble et non au niveau moléculaire comme le ferait un test d’allergie.

Je suis diabétique, pourquoi les sucres ne sont-ils pas exclus du test ?
Ce sont deux maladies complètement différentes. En fait, la première est une maladie, tandis que l’intolérance nutritionnelle est un trouble temporaire. Vous pouvez aussi être cœliaque, mais par conséquent être tolérant à la farine. Les intolérances nutritionnelles sont absolument différentes des intolérances moléculaires comme la maladie cœliaque, l’intolérance au lactose, le favisme et ainsi de suite.

S’agit-il d’un examen que n’importe qui peut faire ou est-ce qu’il y a des contre-indications ?
Même les enfants, les personnes âgées, les chiens et les chats peuvent le faire sans problème. Toutefois, il est préférable d’exclure les femmes enceintes parce que le laboratoire n’assume pas la responsabilité de donner des régimes ou des protocoles aux femmes enceintes.

Les enfants peuvent-ils aussi le faire ? Et à partir de quel âge ?
A partir de zéro ans. Il y a une classe de tests Junior. Habituellement, si le bébé est allaité, l’enfant est testé, mais la mère suit le protocole. Toujours sur avis médical ou pédiatrique.

Dois-je avoir un médecin qui me suit ?
Oui, un professionnel qui évaluera si le BioMetaTest peut convenir à votre enfant et si le protocole peut être appliqué à votre physiologie.

Est-il important d’indiquer toutes les données sur le formulaire 62 ?
Ils doivent tous être clairs et véridiques, faute de quoi le résultat pourrait être faussé. Vous trouverez des instructions précises pour remplir le formulaire 62 à l’adresse suivante : https://daphnelab.com/download/Instructions-pour-remplir-le-formulaire-62.pdf

L’échantillon doit-il être traité spécifiquement ?
Des cheveux, des poils ou même un prélèvement salivaire peuvent être utilisés pour le BioMetaTest. Il existe des instructions spécifiques pour la collecte qui peuvent être consultées ici : https://daphnelab.com/download/Procedure-pour-demander-le BioMetaTest-Daphne.pdf

Puis-je voir un exemple du biometatest avant de faire le mien ?
Bien sûr, les exemples sont tous accessibles et consultables ici : https://www.daphnelab.com/fr/les-biometatests/

Mon bébé est un grand garçon et il mange avec nous à table, puis-je lui demander de faire le test d’intolérance pour adultes ?
Bien sûr, mais nous vous recommandons toujours de voir les exemples sur https://www.daphnelab.com/i-biometatest/ avant de demander les tests.

Ai-je besoin d’une préparation spéciale avant de faire mon test ?
Non, pas de préparation, pas besoin de jeûne ou de prendre des médicaments spéciaux.

Le sujet doit-il être accompagné d’une personne ou peut-il se présenter seul pour le test ?
Ce n’est pas nécessaire et le sujet peut rentrer seul chez lui.

Le test est-il douloureux, cause-t-il un inconfort spécifique ?
Absolument pas.

Existe-t-il un risque immédiat lié au prélèvement de l’échantillon ?
Non, vous n’avez qu’à couper une petite mèche de cheveux. Certains opérateurs prélèvent également quelques cellules de la bouche à l’aide d’un coton-tige, mais cela ne cause pas d’inconfort.

Combien de temps dure le retrait et la demande d’examen ?
Cela ne prend que quelques minutes.

Dans combien de temps aurai-je les résultats ?
Environ cinq jours ouvrables après votre visite au laboratoire logistique.

S’agit-il d’un examen clinique, médical ou de diagnostic ?
Non.

Le test est-il basé sur un test ADN ?
Non, la méthode est basée sur la bio-spectrophotométrie. Ça n’a rien à voir avec les tests ADN.

Pourquoi le nom Daphne ?
Daphne est le symbole d’un double sens : rationnel, logique, mathématique, technologique, mythologique, symbolique, imaginatif, conte de fées. Tout comme le double qui est à l’intérieur de toute forme de vie, de la même manière Daphne a cette double valeur, typique du caducée de la médecine.
Valeur mythologique : Daphné était une belle nymphe qui vivait heureuse dans les bois de l’Olympe.
Un jour Apollon, fier d’avoir tué le monstrueux serpent Python, rencontra Eros et se moqua de lui et du fait qu’il n’avait jamais fait d’actions dignes de gloire. Le dieu de l’amour, profondément blessé par les paroles d’Apollon, prit deux flèches, l’une avec la pointe d’or et l’autre avec la pointe de plomb, et lança celle avec la pointe d’or dans le cœur d’Apollon et celle avec la pointe de plomb dans le cœur de la nymphe Daphné. Apollon tomba désespérément amoureux de Daphné qui, sous l’influence de la flèche de plomb, ne voulait rien entendre de la séduction d’Apollon. Daphné s’enfuit et fut poursuivie par Apollon pendant des mois, jusqu’à ce que, épuisée, elle invoqua Gea, sa protectrice, pour la libérer de ce tourment et que la Mère des nymphes transforme Daphné en laurier. Apollon essaya désespérément d’embrasser l’arbre et de retrouver sa bien-aimée Daphné, qui n’existait plus que sous la forme d’une plante. Depuis lors, Apollon proclama que le laurier devait être le symbole de la victoire et de l’honneur, à placer sur la tête comme un honneur. Plus tard, il a également été utilisé comme un signe de sagesse sur la tête des poètes et des philosophes.
Valeur technologique : Daphné cache aussi une âme technologique, étant l’abréviation de notre Technologie pour l’analyse de BioMetaTest= Device Amplitude Phase Health Natural Eubiology. Il s’agit d’un équipement de nouvelle génération qui utilise des ondes de fréquence à 4 dimensions avec amplification biologique du signal à la métasubstance, le tout en bio-spectrophotométrie. Un système breveté innovant, unique au monde, qu’aucun autre laboratoire ne peut encore copier. Daphne Lab est le seul laboratoire au monde à utiliser ce système informatisé breveté capable de traiter plus de 50000 calculs et de tester 3500 éléments par seconde.

Pourquoi les appelle-t-on bio-intolérances ?
La médecine officielle reconnaît le terme intolérances alimentaires comme étant des défauts métaboliques génétiques tels que le favisme, la maladie cœliaque, l’intolérance au lactose due au manque de lactase, etc… alors que les systèmes les plus modernes dus à la bio-électronique allemande ne les a pas encore catalogués. Daphne Lab, pour distinguer son BioMetaTest des intolérances alimentaires d’autres types d’intolérances déjà codifiées par la médecine officielle, a inventé le terme Bio-intolérances maintenant aussi désigné par le terme d’intolérance alimentaire. Par conséquent, les Bio-Intolérances sont très différentes des autres types d’allergies, maladies immunitaires, intolérances génétiques, hypersensibilité alimentaire, etc. Le seul système capable de mesurer les intolérances nutritionnelles (bio-intolérances) est la technologie des laboratoires Daphne Lab. D’autres technologies mesurent d’autres caractéristiques et modes d’expression d’une allergie ou d’une intolérance mais pas l’aspect nutritionnel.

Comment puis-je connaître la version de mon BioMetaTest ?
La version « Vers. xxx » est indiquée au bas de la page de test ou à la fin. Pour savoir si votre test est mis à jour avec la dernière version, veuillez nous contacter.

Quelle est la différence entre EAV, Vega et le système Daphne du BioMetaTest ?
Il existe de nombreux systèmes de détection des intolérances alimentaires, beaucoup sont basés sur des signaux psychologiques faibles et psychologiques comme le Vega ou l’EAV ou sur des systèmes inconscients comme la kinésiologie. Notre système est un système stable avec un grand modèle mathématique basé sur un système d’investigation bio-spectrophotométrique avec un modèle mathématique du traitement génébionique dans un algorithme génétique. Le système unique d’analyse et le programme révolutionnaire de codage des signaux permet à nos laboratoires de détecter des signaux très faibles qui échapperaient à d’autres systèmes d’investigation. Le système technologique Palladium de Daphne Lab qui est à sa troisième génération, a reçu un rapport de fiabilité de 94% de l’ASL et est conforme aux meilleures normes internationales de qualité ISO 9001.

Qu’est-ce qu’un test de troisième génération ?
La première génération de tests d’intolérance a été inaugurée par Arthur Coca, qui a subjectivement réalisé le test en écoutant son pouls. La première génération comprend tous les tests kinésiologiques qui écoutent la force musculaire, le pouls, l’iris, etc.
Le test de deuxième génération est celui dans lequel une machine a été introduite entre le sujet et l’opérateur. Cela a considérablement réduit le degré d’erreur dans les résultats, mais le système était encore trop exposé aux variations de sensibilité du patient et du médecin.
Le test de troisième génération n’implique plus des variables telles que l’opérateur ou le sujet qui peuvent influencer le système d’analyse, mais seulement une machine qui analyse un tissu biologique, suivant des modèles mathématiques très rigoureux.
La technologie Palladium des laboratoires du laboratoire Daphné a reçu, d’après une étude de fiabilité et de répétabilité des données, une répétabilité de 94% de la part des institutions italiennes de recherche en santé (ASL et AIAS) et répond aux meilleures normes de qualité ISO 9001 dans le domaine de la santé EA38.

Y a-t-il une différence entre les tests effectués sur le sang et ceux effectués sur les cheveux et les échantillons de salive ?
Outre le fait que le BioMetaTest des laboratoires du laboratoire Daphne Lab peut également être effectué sur du sang, nous ne demandons pas souvent un tel échantillon car il est difficile à envoyer, sauf par courriers spéciaux et autorisés, et à des coûts très élevés. Un test sanguin, qu’il soit cytologique ou allergologique, est un test allergologique qui permet de vérifier la réponse du système immunitaire. Notre test qui est en bio-spectrophotométrie, vérifie les bio-intolérances ou autres domaines de perturbation enzymatique, chimique ou organique. Le cheveu, contrairement au sang, préserve l’histoire de l’alimentation de l’individu et pas seulement la photographie du moment.

Pourquoi peut-on être intolérant à un aliment et non à un composé qui contient cet élément ?
Par exemple, vous pouvez être intolérant au basilic mais pas au pesto génois au basilic.
Cette condition est appelée « paradoxe de synergie ». En fait, tout dépend d’un phénomène chimico-physique très courant en médecine : la synergie. Il est possible que vous soyez intolérant à la levure mais pas au pain complet qui en contient, tout simplement parce que la farine complète diminue la composante d’intolérance de la levure. Pour la même raison, vous pouvez être intolérant au sucre mais pas à certains biscuits qui en contiennent. La question dépend des bio-fréquences synergiques des composés. Une bio-fréquence peut être atténuée si elle est en synergie avec d’autres éléments ; par conséquent, une fréquence intolérante ne peut l’être si elle est en présence d’autres éléments en synergie, tout comme elle peut augmenter en présence d’autres éléments et générer le phénomène inverse. C’est pourquoi il est nécessaires de parler d’intolérances nutritionnelles et non d’intolérances alimentaires, car les intolérances nutritionnelles comprennent et gèrent aussi le phénomène de synergie.

Comment interprétez-vous le test ?
Le test doit être interprété par les experts de Daphne Lab afin de planifier ensemble le plan alimentaire et de pouvoir évaluer les méthodes les plus correctes et celles qui conviennent le mieux aux problèmes individuels. Nous avons des experts qui peuvent élaborer votre plan alimentaire personnalisé et un protocole de bien-être sur mesure ou simplement une interprétation personnalisée. Contactez-nous pour les coûts.

Comment puis-je entrer en contact avec quelqu’un de Daphne Lab ?
En téléphonant, par courrier, par courriel ou via les Daphne Points sur le territoire national et européen.

Dans ma région, il n’y a pas de Daphne Points, comment puis-je faire le test ?
En contactant directement Daphne Lab et en nous demandant les tests directement. Nous pouvons effectuer les tests dans plusieurs langues et dans toutes les parties du monde.

Puis-je obtenir une réduction pour un groupe de personnes ?
C’est possible. Pour les accords commerciaux, vous devez envoyer un courriel ou téléphoner aux bureaux opérationnels des bureaux de la logistique de Daphne Lab ou contacter les Daphne Points dans votre pays ou en Europe.

Pourquoi n’y a-t-il pas de prix BioMetaTest sur le site ?
Parce que le prix varie par rapport au Daphne Point. Dans des conditions de marché libre, nous ne pouvons pas fixer un prix unique. Toutefois, le prix variera légèrement entre les Daphne Points. Toutes les références pertinentes se trouvent dans la section consacrée au Daphne Points sur notre site web.

Existe-t-il des rabais pour les familles ?
Des réductions pour les familles sont disponibles dans certains Daphne Points et à certaines périodes. Renseignez-vous auprès du Daphne Point le plus proche de chez vous.

Y a-t-il des promotions pendant cette période ?
Renseignez-vous auprès du Daphne Point le plus proche dans votre région. Des rabais sont souvent offerts si vous demandez plus d’un test.

Comment puis-je payer ?
En espèces ou avec une carte de crédit (si disponible) auprès du Daphne Point ou si vous avez contacté Daphne Lab directement via un formulaire de virement bancaire dont les coordonnées doivent être demandées directement auprès de Daphne Lab ou en visitant notre site web. Pour le paiement par PayPal, il y a une commission supplémentaire à ajouter.

Pourquoi dois-je répéter le test ?
Les bio-intolérances ne sont pas stables dans le temps, elles changent surtout si vous vous abstenez pendant 60 jours ou si vous suivez un programme de purification. Selon les études statistiques, il est important de répéter le test. Les personnes qui ont répété le test après 60 jours, puis après 90 jours et enfin après 120 jours sont celles qui ont retrouvé plus rapidement leur bien-être et leur santé tout en maintenant des objectifs de bien-être plus stables.

C’est quoi toutes ces valeurs et ces lettres dans le thema 400 – thema 01 ?
Ils représentent les protéines, les sucres, les graisses, le cholestérol, les fibres, les kilocalories, exprimées en grammes, l’index glycémique des aliments et le pourcentage d’intolérance. Toutes les valeurs sont indiquées sur le côté de la première page.

Pourquoi le nouveau test Daphne Lab rapporte-t-il des pourcentages d’intolérance négatifs ?
Les pourcentages négatifs sont les aliments les moins intolérants et sont même fonctionnellement meilleurs pour le corps. Si vous avez des questions concernant l’interprétation, veuillez nous écrire, contacter votre Daphne Point ou nous contacter.

Pourquoi certains aliments sont-ils marqués d’un astérisque ou d’un dièse ?
Les aliments marqués d’un * sont trop acidifiants, ils altèrent le substrat organique et ralentissent notre métabolisme. Ceux marqués d’un # contrecarrent l’acidité des tissus qui régulent le mieux le métabolisme. On préfère manger de la nourriture avec le #.

J’ai fait un test d’allergie alimentaire et il s’est avéré que je suis allergique aux tomates et aux agrumes, pourtant le test de Daphne ne l’a pas indiqué. Pourquoi ?
Le BioMetaTest Daphne est un test bioénergétique qui mesure l’indice en pourcentage des bio-intolérances nutritionnelles et non des allergies. Différents tests peuvent donner des résultats différents. C’est comme prendre une radiographie du genou, une tomodensitométrie et une IRM. Au même endroit, vous verrez certaines choses en commun alors que d’autres preuves résultant de la tomodensitométrie ne se retrouverons pas à la radiographie, et vice versa. Chaque test représente un point de vue : trois types de test permettent donc de mettre en évidence si le sujet est intolérant, allergique et/ou en carence en enzymes digestives. Il existe de nombreux tests d’intolérance et d’allergie, de les faire tous conduira à des résultats manifestement discordants, non pas parce qu’ils ne sont pas efficaces, mais simplement parce que vous devez savoir comment choisir le bon test pour le symptôme approprié et l’objectif à atteindre.
Votre médecin reconnaîtra certainement la différence entre les différentes intolérances, allergies et carences enzymatiques (avec un peu de chance), vous devriez donc toujours communiquer avec lui ou avec un expert dans le domaine.

Un enfant de 4 ans qui est intolérant à tous les types de lait mais pas au lait de chèvre a pris du lait de chèvre et a eu une diarrhée terrible. Pourquoi cela ?
Si le lait de chèvre, qui est l’un des meilleurs jamais vus, a cet effet, il faut comprendre que la diarrhée est un phénomène qui ne se manifeste pas pathologiquement (en tout cas, contactez toujours votre pédiatre). Il se peut en effet qu’il sois particulièrement allergique aux protéines de chèvre qui ne résultent évidemment pas d’un test d’intolérance alimentaire.
Nous avons l’habitude de considérer que chaque phénomène de notre corps doit être considéré comme une pathologie, mais souvent ce n’est pas le cas, la diarrhée est une forme de décharge qui permet à l’organisme d’évacuer les toxines ou parasites intestinaux ou une condition de dysbiose intestinale. En outre, le côlon est lié à la peau et l’enfant en question a des problèmes dermatologiques, donc une série de toxines internes dues à une mauvaise alimentation antérieure ou à l’abus de médicaments.

Après plusieurs mois, comment puis-je reprendre mon alimentation normale grâce au programme de sevrage ?
Pour le retour des aliments intolérants après au moins 60 ou 90 jours d’abstinence, vous procédez comme suit : vous pouvez introduire l’aliment qui, parmi ceux qui sont intolérants, est le moins intolérant de tous. Ainsi, une fois par semaine, il sera possible d’introduire progressivement un aliment moins intolérant, parmi les intolérants, pour chaque groupe. Tenez toujours un journal de tous les symptômes que la nourriture peut déclencher, afin d’observer tout phénomène d’introduction planifiée de nourriture au cours des semaines. Toujours contacter un expert et un personnel autorisé.

Comment interpréter les tableaux de la section « Découpes de viande » ?
Ce panneau permet d’identifier la découpe de viande la plus appropriée et la moins intolérante.
Pensez aux viandes grasses, douces ou semi-mâles qui ne sont pas intolérantes dans la liste des aliments divisés en catégories. Choisissez la coupe que vous préférez manger en tenant compte également de l’indice d’intolérance, le pourcentage le plus bas est le plus compatible. Dans le tableau des coupes de viande, choisissez celles qui ont l’indice le plus bas parmi les coupes compatibles.

Je comprends que les aliments signalés en rouge dans le Thema 400/01 des intolérances nutritionnelles sont ceux à éviter pendant 60 jours, mais ceux en noir, puis-je les consommer toujours et quand je veux, en quantité quelconque ?
Bien sûr que non ! Si vous n’êtes pas intolérant aux carottes, je ne peux pas décider de manger 4 kilos par jour juste parce que je suis tolérant. Évidemment, le phénomène de tolérabilité, comme l’intolérance, dépend aussi de la quantité, de la fréquence, de la combinaison, de la saisonnalité, etc… c’est pourquoi vous devez être suivi par un professionnel. Vous devriez choisir un professionnel qui peut gérer un BioMetaTest des intolérances nutritionnelles.

Hai bisogno di aiuto?
Need Help?
Si prega di accettare la nostra politica sulla privacy prima di iniziare una conversazione.